La délicatesse

Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket

"Il aimait la voir marcher dans les couloirs avec des tailleurs à tomber sur la moquette. L'idée de son image fantasmée entrait en collision avec son image réelle. Comme tout le monde, il savait ce qu'elle avait vécu. Pourtant, il n'avait toujours pas vu d'elle ce qu'elle montrait: un femme rassurante et pleine d'assurance. En la découvrant subitement dans un autre cadre où elle avait moins à paraître, il eut le sentiment d'accéder à sa fragilité. D'une manière infime c'est vrai, mais, par éclairs, elle baissait la garde. Plus elle se détendait, plus sa vraie nature transparaissait. Ses faiblesses, celles de sa douleur, apparaissaient paradoxalement avec ses sourires."

"Elle était nue maintenant, collée contre lui. Son émotion était si forte que ses mouvements ralentirent. Une lenteur qui prenait presque la forme d'un recul. Il se laissait grignoter par l'immense appréhension, devenait brouillon. Elle aima ces instants où il était maladroit, où il hésitait. Elle comprenait qu'elle avait voulu cela plus que tout, retrouver les hommes par un homme qui ne soit pas forcément un habitué des femmes. Qu'ils redécouvrent ensemble le mode d'emploi de la tendresse. Il y avait quelque chose de très reposant dans l'idée d'être avec lui. C'était peut-être orgueilleux ou superficiel, mais il lui semblait que cet homme serait toujours heureux d'être avec elle. Elle avait le sentiment que leur couple serait d'une stabilité extrême. Que rien ne pourrait arriver. Que leur équation physique était un antidote à la mort. Tout ça, elle le pensait par bribes, sans être bien certaine. Elle savait juste que c'était le moment, et que dans ces situations, c'est toujours le corps qui décide. Il était sur elle maintenant.  Elle s'agrippait. 
Des larmes coulèrent sur le long de ses tempes. Il embrassa ses larmes.
Et de ses baisers naquirent d'autres larmes aussi, les siennes cette fois-ci."

Extraits du roman La délicatesse de David Foenkinos

7 comments :

  1. Ces photos sont de toute beauté, bravo :)

    xx.

    ReplyDelete
  2. Superbe série! Qui va de pair avec un bouquin que j'ai dévoré cet été! Super idée de faire une séance d’après une lecture! Bravo, la sensualité, la poésie, l'intimité et la beauté sont au RDV!

    ReplyDelete
  3. Merci merci!
    @Miliana La séance n'a pas été faite en fonction du bouquin ;) Je cherchais un passage de livre qui parlait de sensualité et j'ai ouvert la délicatesse, tourné quelques pages et lu ces deux passages qui s'y prêtaient bien. Je suis contente que ces photos te plaisent!

    ReplyDelete
  4. j'adore également cette série, incroyable l'atmosphère que tu parviens à recréer avec ces photos, bravo

    ReplyDelete
  5. sublime ...
    Vraiment j'aime bcp !!!!


    http://justjademode.blogspot.com/

    ReplyDelete
  6. Ho, sublimes ma belle, ces photos, sublimes!!!!
    Ce qui me plaît, c'est qu'elles sont vivantes (j'me comprends).
    Des bisettes

    ReplyDelete
  7. Oh j'adore cette série, surtout la 4ème photo!

    ReplyDelete

Thank you for your lovely comments xxx