MARTINE ET SON ENFANCE


Retour aux sources, Bruxelles, ma ville, mon enfance, mes souvenirs, des centaines d’objets, mon doudou, Pinpin, mes livres, Tom-Tom et Nana, les Oui-Oui, Félicie la Souris, Béatrix Potter, Les Malheurs de Sophie, les 4As, Martine, mes albums Panini, mes 33 et 45 tours, mes histoires en cassette audio, Bambi, les trois petits cochons, les contes des milles et une nuit, 365 histoires pour s’endormir, mes cassettes Dorothée, « ouh la menteuse, elle est amoureuse », « et mes chaussettes rouge et jaune à petits pois », les Chevaliers du zodiaque, Dragon ball, La Boum, « Génial mes parents divorcent », Merlin l’enchanteur, Alice au pays des merveilles, mes Walt Disney VHS,  Playmobil en avant les histoires, les GI Jo, Risk, Hotel, les petits dada, mes BD, « Julie Claire et Cécile », « Sac à Puces », Cupidon, Peter Pan, mon vieil élastique pour la cour de récré, mes pin’s, pog’s, polly pocket, barbies, la poupée qui fait non, la caisse enregistreuse, les fruits et légumes, les faux billets, les petites lettres, la soupe tomates-boulettes, mon frère qui écoute Nirvana, OffSprings et Gun’s & Roses, Twin Peaks, Bodyguard, mon balladeur enregistreur Fischer Price, Princesse Sarah, les billes de toutes les couleurs, Méribel, le ski, la montagne, Chien-Chien qui surveille mes douces nuits devant ma chambre, la peur de Saint-Nicolas, mon allergie au baume indien, les gâteaux d’anniversaire en classes primaires, le domaine de Nettine pour les classes vertes, mes pulls rose fluo, ma robe bleue ciel à pois, mes chemises à col claudine en forme de fleur, Jacadi, Kid Cool, Buissonière, les chaussettes à volants, mes caleçons fleuris, ma couette bleu marine, ma chambre bleu, du bleu encore du bleu, les jeux de pistes, les sachets de bonbons, les goûters entre amis, le Portugal, Hossegor, la Baule, Knokke-le Zoute, les châteaux de sable, la vente de fleur en papier sur la plage, les petits maillots à froufrous, la peau couleur cacao, l’odeur du sel, les couteaux, les Monsieur/Madame, les brocantes, les patins à roulettes, bleu-blanc-rouge, l’épervier, bisou-baffe, Bob Morane contre tout chacal, les nattes, la galette des rois, ma boite à tartines, le sac de sport oublié, la princesse aux petits pois, le schmilblick, une famille en or, les minikeums, KD2A, le Club Dorothée, les Musclés, le Miel et les abeilles, Hélène et les garçons, « C’est la merguez, merguez party », les boutons d’or, les trèfles à quatre feuilles, la piscine gonflable, les calipo, « Qui est-ce? », le jeu des 7 familles, Memory, 1 2 3 piano, Waikiki, les kikis, Tamagotchi, « Docteur Quinn, Femme médecin », Beverly Hills, les couilles de singes, « Tout le monde se lève pour Danette », les petits Gervais aux fruits, les batailles de pâte sablée avec mon frère, ma cicatrice sur la tête, les balançoires à la mer, les gaufres chez Siska, le tourniquet, « Quatre mariages et un enterrement », « la folle journée de Ferris Bueller », « Parker Lewis ne perd jamais », « Clueless », Frosties et le tigre est en toi, Petit écolier de Lu c’est que pour les enfants, Flambi, Andros Andros ça c’est fort de fruit, Hartley Coeurs à vif, Nicky Larson, les bagues en paquerettes, il m’aime un peu beaucoup passionnément, les journaux intimes, les carnets de classe, les stabilo, les élocutions, les soirées devant Sissi, les robes de princesses, les coloriages, la pâte fino, la pâte à sel, les sablés, crèpes au sucre, mon discman, ma game boy, mes heures passées sur Mario Bross, les Hit Connection, mes culottes Petit Bateau, mon caractère de cochon, petit chef, mes amoureux, le bac à sable,  les Mikado, Wapiti, le Petit Spirou, le Journal de Picsou, la bande à Jojo, les lits superposés, les sketch et playback, la fancy-fair de l’école, mes petits chats Gazou et Barbichon, l’odeur du spaguetti bolo, les Dinausorus au chocolat, « Allo, A l’huile », les Géraniums dans le jardin, les fraises des bois, le tuyau d’arrosage pour nous rafraîchir, les batailles de fruits avec mon frère, les sac à patates, les courses aux bonbons, la bataille pour la télécommande, « C’est moi qui ai fait ça? » Steve Urkle, Candy, et mon imagination débordante. 

Tant de souvenirs, tant d’émotions, tant d’autres choses à se rappeler, je vous laisse la plume et vos souvenirs à partager. 

  • 10/10/2011
  • 1
Caroline Weiler
About me

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *