PASTIS Y BARCELONA


Je pourrais vous raconter mes aventures méditerranéennes. Me replonger dans mes souvenirs heureux des jours éphémères. Vous compter les récits de sable blanc, d’ivresses au pastis, de joggings en bord de mer, de soirées endiablées et de fougues d’été. De cartes postales post nuit blanche et d’illusions qu’on se permet d’avoir quand on est convaincu que les beaux jours, ceux d’amour, ne cesseront jamais.

Mais ma mémoire ne veut pas. Elle est en conflit avec le passé. Elle se réfugie dans le présent. Elle contrarie ma nostalgie qui, souvent pleine de mélancolie, ne se perd jamais dans l’oubli.

Mon esprit est nébuleux. Il n’enregistre que les actes. Ils réfutent les paroles. Toutes les promesses faites mais jamais tenues. Il refuse de se retourner. Il me fait avancer.

Le voyage « ailleurs » n’est actuellement pas nécessaire. Ma tête divague et s’évade dans les méandres des projets futurs déjà bien assez comme ça.

000023

000007

000008

000024

000009000018000012

 

000042000017

000019

000008000041000031000037000027000035000026000034

000026

000025

000011000013000010

 

 

  • 09/19/2015
  • 1
Caroline Weiler
About me

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *