RÉFLEXION À COEUR OUVERT


Ne vous êtes vous jamais demandés quelle était la prochaine étape de votre vie ? Quel nouveau projet vous voudriez réaliser et définirait un petit peu plus ce que vous êtes.
Ce moment de votre vie où vous vous trouvez à un croisement et que vous ne savez pas quel chemin emprunter pour vous épanouir davantage.
Car lorsque un projet touche à sa fin, vous vous sentez peut-être plus léger mais tellement vide à la fois. Ce vide qui fait peur mais qui présage que tout est possible. Ce vide qui prouve que vous seul avez les cartes en main pour définir votre bonheur. Trouver ce qui vous fera vibrer au quotidien.

Se lever chaque matin et se demander what’s next ? Et sentir cette petite boule d’angoisse, que vous détestez, vous habiter un petit peu plus jour après jour.
Car malgré vos idées, vos envies, votre motivation et tous ces projets que vous touchez du bout des doigts, tout reste à faire et vous vous sentez dépassés.
Cela vous oblige à vous recentrer, à regarder à l’intérieur de vos tripes et à vous poser les bonnes questions sur votre avenir, vos passions, votre entourage, vos rêves et surtout à faire cette fameuse introspection qui vous revient toujours en pleine figure malgré votre lutte acharnée pour ne pas regarder les choses en face, telles qu’elles sont.

Faire partie de ces éternels chercheurs de bonheur. Ce bonheur personnel. Celui qu’on ne voit jamais chez les autres car on désire toujours plus. Plus de projets, plus d’amis, plus de voyages, plus de moments précieux, plus de joie, plus de toutes ces choses ce qui nous passionnent.

Ne jamais vous satisfaire de votre quotidien. Toujours vouloir vivre de nouvelles aventures. Apprendre encore et toujours. Ne pas vous asseoir sur vos acquis. N’être vous que si le risque existe.
Car quand la vie est pépère, sans tumultes, l’ennui vous fait sombrer un peu plus.

Et détester ces moments de doute, ce néant.

Et pourtant ce vaste désert face à vous vous attire. Vous désirez plus que tout l’explorer mais vous n’avez pas les outils nécessaires pour l’emprunter. Et vous n’avez aucune idée de quels outils vous munir pour partir à sa découverte.

Et vous restez là, immobile, face à vos peurs. Vous les regardez droit dans les yeux. Vous leur faites face. Vous ne vous cachez pas mais vous êtes coincés. Et vous attendez. Vous ne savez pas quoi, mais vous attendez. Un miracle, un coup de pouce, une frappe dans le dos ou un coup de pied au cul pour vous faire avancer, peut-être.
Et pourtant, vous êtes le seul maître à bord. Les autres ne vous aideront pas. Vous seul pouvez changer les choses.

Alors quand viendra l’illumination, posez-vous quelques minutes et souriez.
Un sourire juste pour vous, que personne ne verra. Car ce sourire sera destiné à votre for intérieur. Pour le remercier de vous avoir enfin donner la solution.

Un pied devant l’autre et c’est parti pour de nouvelles aventures…

  • 05/17/2015
  • 3
Caroline Weiler
About me

3 Comments

Hélène
Reply 08/02/2015

Tout est là.
Waou. Vous avez mis des mots sur chacune de mes pensées.
J'attends l'illumination...
Bonne continuation et merci pour ce moment où l'on réalise qu'on n'est jamais seul...

lasertest
Reply 08/18/2015

You could certainly see your expertise in the work you write.
The sector hopes for even more passionate writers such as you who aren't afraid to mention how they believe.

All the time follow your heart.

Alice
Reply 08/30/2015

Je me retrouve totalement dans ton texte. C'est dingue, j'entends tellement de gens qui sont dans la même situation : des envies de changements, d'entreprendre de nouvelles choses, de croire en ses rêves. Toujours à la recherche du bonheur, de l'épanouissement personnel. Tu l'expliques tellement bien. J'en parle aussi beaucoup dans les derniers articles parus sur mon blog. Je suis dans le même mood que toi :-)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *